mardi 28 février 2012

Lili bouquine : La fille de papier de Guillaume Musso


Titre en VO : La fille de papier
Editeurs : Pocket
Site du livre/de l’auteur :
http://www.guillaumemusso.com/
Ma note : 10/10
Quatrième de couverture : Quand la vie ne tient plus qu'à un livre !
« Trempée jusqu'aux os et totalement nue, elle est apparue sur ma terrasse au beau milieu d'une nuit d'orage.
- D'ou sortez-vous ?
- Je suis tombée.
- Tombée d'ou ?
- Tombée de votre livre. Tombée de votre histoire, quoi ! »
Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d'inspiration, voit surgir dans sa vie l'héroïne de ses romans. Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s'il s'arrête d'écrire. Impossible ? Et pourtant ! Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire ou la réalité et la fiction s'entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel...

MON AVIS SUR LE LIVRE


Ce livre ne peut décemment pas laisser indiffèrent quiconque écrit des histoires ou bien aime les lires. Sublimées par la plume de Guillaume Musso, les aventures de Tom Boyd, écrivain en mal d’amour qui ne parvint plus à produire la moindre ligne, et de Billie, jeune femme intrigante et à la répartie décapante qui prétend être un des personnages des livres de Boyd, nous entrainent corps et âme dans tourbillon de mots, de pensées entremêlées. Il est clair qu’on n’en ressort pas indemne.

Très sincèrement, je ne pensais pas être à ce point emballée par un livre de Guillaume Musso, auteur au sujet duquel je nourrissais beaucoup d’a priori. Il a su me surprendre, autant pas la finesse de sa plume – de la pure poésie ! – que par la perspicacité de ses idées. Il parvint à donner une véritable teneur à ses personnages, il les rend presque palpables. Ainsi le lecteur s’implique davantage dans ce qui leur arrive. Moi même j’ai prit part à cette quête que poursuit Tom Boyd dans La fille de papier, non seulement pour retrouver l’auteur en lui, mais surtout l’homme. Un travail sur soi-même qu’on est tous forcé de faire un jour ou l’autre, c’est l’une des raisons pour lequel ce livre m’a profondément touché. Je suis passée par un panel d’émotions tout au long de ma lecture, des rires aux larmes, de la colère à la joie…un pur bonheur. Je pensais vraiment pas faire partie du public que vise Guillaume Musso, mais je dois bien me rendre à l’évidence, on a tous besoin, à un moment donné, de ce genre d’histoire, bourrée d’humanité qui réchauffe le cœur, qui nous fait réfléchir et dont on en ressort avec le sourire. Ce livre est pratiquement une thérapie, du moins, je l’ai moi même interprété comme cela.

Certains y trouveront peut-être quelques longueurs, mais je trouve qu’elles sont nécessaires. Guillaume Musso a besoin ici de nous faire vivre avec son personnage, chaque étape de son périple, chaque petite bribe de sa vie, pour qu’on le comprenne mieux. Cela le rend plus vivant, plus humain. Comme s’il existait vraiment…et que, lui aussi, à l’instar de Billie, avait la possibilité de s’extirper d’un roman et de « tomber » dans la réalité, pour reprendre l’expression utilisée dans le récit.

Parlons maintenant de l’intrigue, elle est extrêmement bien ficelée. Et puis on ne peut pas, ici, parler de prévisibilité, on ne se doute absolument pas de ce qu’il va se dérouler dans les pages suivantes, et on est très souvent surprit par la tournure que prend les choses. Et la fin ! La fin est sans doute la meilleure surprise que j’ai eue dans ce livre ! Hélas, je ne peux vous en dévoiler plus, ce serait moche de ma part que de vous gâcher la lecture ! J’ai tellement adoré ce final que je m’en voudrais de vous mâcher ce petit plaisir !

Sincèrement, je ne trouve rien à redire à propos de ce livre. J’ai été époustouflée du début à la fin et le mieux dans tout cela est que je ne m’y attendais pas le moins du monde. Si l’on m’avait dit un peu plus tôt qu’un livre de Guillaume Musso, auteur que l’on compare bien souvent, et à tort, à Marc Levy – que je n’aime absolument pas – , j’aurais probablement ri. Comme quoi, cela m’apprendra à ne juger un livre que par sa couverture…

ON ADORE : Le style, les personnages, la manière dont Musso raconte son histoire et la fin ! Un final grandiose !
ON REGRETTE : Rien du tout.


8 commentaires:

  1. J'ai adoré ce livre et la fin je ne m'y attendais pas du tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fin est assez surprenante en effet ^^

      Supprimer
  2. Je l'ai dans ma PAL depuis un moment, et ton avis me donne envie de l'y sortir ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je penser que tu peux vraiment être surprise. Comme je l'ai dit, je ne pensais pas aimé Musso et j'ai adoré ce livre.

      Supprimer
  3. Bonjour ! Je suis nouvelle sur ton blog. A vrai dire, je viens, suite à un message sur la page Facebook de Jess, d'y jeter un coup d'oeil et de visionner tes dernières vidéos et ... waouw, je suis conquise : belle plume, critiques complètes et bien argumentées,...
    Quant à ce livre de Musso, il me faisait de l'oeil depuis un certain temps déjà, et là, je ne résiste plus : ton avis m'a définitivement convaincue. Il était déjà dans ma wish List mais c'est dans ma PAL qu'il va très bientôt atterrir. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wouaw ! Merci énormément pour ton commentaire, tes propos me font vraiment très plaisir ! Que de compliments ! J'en perds mes mots...
      Comme tu as pu le lire (ou voir :p) j'ai été très surprise par Musso, j'en ai acquis un autre de lui récemment : "Et après", l'un de ses premiers succès. Si je ne lirais pas tous les Musso à la suite (ou tous les Musso tout court...), un de temps en temps ne peut pas faire de mal ^^
      Merci encore pour ce superbe commentaire ! Bises.

      Supprimer
    2. Voilà, ça n'aura pas tardé : j'ai lu la fille de papier et ... j'ai vraiment beaucoup beaucoup aimé ! Comme toi, je n'avais jamais lu de roman qui raconte l'incursion d'un personnage de fiction dans la réalité et j'ai a-do-ré. DE plus, la plume de l'auteur est vraiment agréable et enfin, le final, j'ai adoré le final! Comme dans les deux autres romans que j'ai lu, Musso m'a surprise avec son final. J'aurais tendance à dire que le final, c'est la spécialité de Musso. C'est ce qui fait sa patte.

      Supprimer
    3. Je suis contente que tu aies apprécié ta lecture autant que moi. Je vois que nos avis converges en quelques points. Je me suis, pour ma part, procurer un autre Musso depuis cette chronique. "Et Après" qui est son premier succès apparemment ^^
      Merci pour ce commentaire !
      Bises !

      Supprimer