lundi 25 juin 2012

Lili bouquine : Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines de pierre Thiry

Titre en VO : Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines.
Editeurs : BOD (books on demands)
Site de l’auteur :
http://charles-hockolmess.e-monsite.com/pages/pierre-thiry.html
Ma note : 7/10
Quatrième de couverture : A cette époque, Montceau-les-Mines était bien différent d'aujourd'hui.
— Oui, on sait déjà tout ça !!! répondrez-vous. C'était la campagne, il n'y avait personne à part quelques lapins, il ne se passait rien du tout...
— Ce n'est pas si simple, il se passait même bien des choses. Il y avait Arthur, Theobald et Justin, il y avait aussi la belle Ermelinde, il y avait encore... Isidore, il y avait enfin...

MON AVIS SUR LE LIVRE

Moi qui n’aies pas totalement quitté l’enfance, c’est avec grand plaisir que je me suis plongée dans Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines, un conte jeunesse écrit par Pierre Thiry. C’est une petite histoire assez sympathique qui se lit d’une seule traite et que l’on peut, sans hésiter, mettre entre les mains d’un enfant (je le conseillerais pour les 8-10 ans en ce qui me concerne). Un livre également chargé d’humour, avec pas mal de second degrés – qui d’ailleurs est peut-être plus accessible pour les adultes que pour les enfants –, j’ai ri à plusieurs reprises ! Isidore Tiperanole lui-même apporte une nouvelle touche d’humour à ce récit, en dehors de son nom à rallonge. C’est en effet un personnage haut en couleur, très singulier et que je ne suis pas prête d’oublier ! Je ne peux malheureusement pas vous en apprendre plus à son sujet, de peur de vous spoiler, mais sachez néanmoins qu’il vaut le détour !

Il m'est possible toutefois de vous en dire un peu plus sur ces trois lapins et leur village de Montceau-les-Mines. Isidore n’est, en effet, pas le seul à sortir de l’ordinaire, puisque l’univers tout entier dans lequel Pierre Thiry fait évoluer ses personnages est assez original. Outre le fait que les animaux parlent et vivent en communauté (vous conviendrez que sur ce point, pas mal de livres pour enfant se rejoignent), l’auteur parvint à créer un monde qui lui est propre. Notamment grâce à la légende sur laquelle il fonde le village, et principalement le nom de Montceau-les-Mines. Une anecdote qui, en plus d’être très drôle, sort des sentiers battus. Nous avons également nos trois lapins, trois frères : Arthur, Théobald et Justin. Ils exercent respectivement, dans leur petit monde de lapins et d’hermine, le métier de policier, vendeur de glace et poète. Ils possèdent chacun un caractère bien distinct mais ont néanmoins un point commun : celui d’être éperdument amoureux d’Ermelinde, la princesse hermine. Nous guetterons ainsi les multiples tentatives que feront ces courageux petits rongeurs, ainsi que les obstacles qui s’opposeront à eux, pour conquérir le cœur de cette belle princesse.

Le dernier atout de ce livre est sans doute sa brièveté. En effet, le conte se compose de 66 pages et se trouve donc très accessible aux enfants. Je pense d’ailleurs que ceux-ci sauront apprécier cette histoire assez rocambolesque autant que moi !

ON ADORE : L’humour de Pierre Thiry, l’originalité de cette histoire et de son contexte.
ON REGRETTE : La qualité des illustrations (brouillonnes, peu soignées)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire