dimanche 1 juillet 2012

Lili bouquine : Froid comme une tombe de Jeaniene Frost

Titre en VO :At Grave’s End
Editeurs : Milady
Site de l’auteur :
http://jeanienefrost.com/
Ma note : 8/10
Quatrième de couverture : Cat Crawfield est en danger : les vampires l’ont démasquée !
Et, alors que sa relation avec son amant suceur de sang était au top, voilà qu’une femme resurgit du passé de Bones, bien décidée à se débarrasser de lui.
Prise au piège de la vengeance de ce vampire et en même temps déterminée à aider Bones à empêcher l’explosion d’une véritable bombe magique, Cat ne peut même pas recourir à ses trucs habituels d’agent spécial. Pour s’en sortir, elle devra s’abandonner à ses instincts de vampire, ce qu’elle redoute tant…

MON AVIS SUR LE LIVRE

Froid comme une tombe, troisième volume de la saga Chasseuse de la nuit écrit par Jeaniene Frost, est probablement mon préféré. Il ne compte que quatre cent pages à peine mais déborde littéralement de péripéties. De l’action, et encore de l’action ! À peine a-t-on le temps de reprendre notre souffle que l’auteur nous embarque déjà dans une nouvelle déferlante. On retrouve ici notre couple fétiche, Cat et Bones, plus soudé que jamais et agissant de concert. Un duo de choc comme nous le savons déjà, on ne s’en lasse pas !

Cat est toujours à la tête de sa petite troupe de chasseurs de vampire qui compte désormais ce cher Bones parmi ses rangs. Et connaissant la propension de nos petits chouchous à attirer les ennuis jusqu’à leur porte, on se doute bien que leur petites parties de chasse ne vont pas se dérouler sans accroc. De son côté Cat doit faire face au vampire qu’elle hait le plus au monde : son père, et autant dire que leur retrouvaille ne se fait pas vraiment dans la dentelle. Quant à Bones, il apprendra, un peu plus tard dans le roman, qu’une femme tout droit venue de son passé, et beaucoup plus puissante que lui par ailleurs, veut sa tête sur un plateau. Charming ! Ainsi notre beau ténébreux devra faire preuve d’ingéniosité et s’allier aux bonnes personnes afin d’éviter le pieu qu’on menace de lui planter dans le cœur.

Cette constante épée de Damoclès qui plane au dessus de la tête de nos héros donne du tonus au roman. Les intrigues s’entremêlent tant et si bien que l’on n’a plus une seule seconde de répit. Le rythme est agréablement essoufflant et les pages se tournent instinctivement. Jeaniene Frost nous fait également passer par un panel d’émotion assez spectaculaire et peut-être un peu déstabilisant. On s’implique davantage dans la vie des protagonistes, et passons du rire, aux larmes, à un sentiment d’effroi abominable, à la colère aussi parfois. Bref, un roman plein de vie. Littéralement.

On apprécie également que l’action soit centré sur le personnage de Bones, et non plus uniquement sur celui de Cat. Le vampire partage ainsi l’affiche avec son amoureuse, et c’est une très bonne carte qu’a choisie de jouer ici Jeaniene Frost. Bones étant assez populaire au sein des lecteurs de Chasseuse de la nuit, le voir relayé au rang de personnage principal ne peut être que les ravir

Par ailleurs, cela souligne également un deuxième point. Le couple est à présent sur les rails et rien n’y personne ne saura dévier sa trajectoire. Ainsi, l’intrigue prend une avance considérable sur la romance, et l’on ne peut pas dire cela de toutes les séries bit-lit. Car si certains auteurs choisissent de faire durer la relation de leurs personnages dans le système surexploité du « je t’aime, moi non plus », consistant à faire se rapprocher, puis s’éloigner deux êtres faits pour s’aimer au cœur d’une sorte de cercle sans fin, avec l’espoir présomptueux de toujours tenir le lecteur en haleine, ce n’est pas du tout ce que préconise Jeaniene Frost dans Chasseuse de la nuit. Au contraire, l’auteure pose les bases dès le départ et tout est parfaitement clair entre les deux héros, ils s’aiment, point à la ligne, pas la peine de tergiverser pendant deux siècles et demi. On ne tourne pas autour du pot, les choses sont dites clairement, et bien assimilées. C’est une qualité non négligeable que l’on peut attribuer à cette série. Ainsi, si la romance demeure en toile de fond - et de manière toujours très agréable - c'est l'action et l'intrigue principale qui obtient la première place.

Un tome un peu plus noir que les précédents mais pour lequel on prend toujours autant de plaisir à lire. On en apprend également un peu plus sur la mythologie vampirique, sur leur uses et coutume, le détail d’une transformation. Tout est parfaitement bien exploité. L’univers de la chasseuse de la nuit s’étoffe littéralement sous nos yeux et ce pour notre bon plaisir. On rencontre aussi de nouveaux personnages, dont un certain Vlad qui m’a énormément plus et qui, je pense, saura en séduire beaucoup d’autres ! Encore une fois, je recommande chaudement la saga de Chasseuse de la nuit à ceux qui n’ont pas encore osé s’y plonger. Je la compte parmi les meilleures sagas bit - lit du marché, et croyez-moi sur parole, les tomes se bonifient réellement avec le temps, aussi, il n’y a plus de raison d’hésiter ! LISEZ-LES !

ON ADORE :
L’univers de Jeaniene Frost qui ne cesse de grandir, la mythologie, le couple de Cat et Bones, le personnage de Vlad, l’intrigue essoufflante et grisante.
ON REGRETTE : Rien, ce tome est le meilleur que j’ai lu jusqu’ici.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire